Résidentiel Affaires Grandes entreprises Transport Municipalités Partenaires A propos

Quels projets sont admissibles à la biénergie ?

Voyez les trois types de projets pouvant bénéficier de cette offre :

1. Remplacement

  • Le remplacement d’un ou de plusieurs appareils de chauffage à gaz naturel en fin de vie utile.
  • L’ajout d’un ou de plusieurs appareils de chauffage électrique en mode biénergie.

2. Ajout d’appareils

L’ajout d’appareils de chauffage électrique biénergie en combinaison avec des appareils de chauffage à gaz naturel existants, dont le remplacement, se fera à une date ultérieure.

3. Nouvelle installation

L’installation de systèmes biénergie composés d’un appareil de chauffage à gaz naturel et d’un appareil de chauffage électrique en mode biénergie dans une nouvelle construction. Certaines conditions s'appliquent pour les nouvelles constructions commerciales. Parlez-en avec votre représentant.

Bénéficiez de subventions pour passer à la biénergie

En plus d’obtenir la bonne énergie, au bon moment et au meilleur coût, profitez de subventions¹ offertes par le gouvernement du Québec, Hydro-Québec et Énergir pour réduire les coûts d’achat et d’installation de nouveaux appareils, ainsi que ceux de certains travaux électriques.


En savoir plus

Comment passer à la biénergie

Voir les étapes

1. Certaines conditions s’appliquent. Les montants de subventions varient selon la puissance des appareils installés ainsi que les travaux effectués pour les installer.
Les montants de subventions versés ne peuvent pas dépasser 80 % des surcoûts² relatifs à l’achat et à l’installation des appareils.
Des coûts en lien avec les travaux électriques requis peuvent s’ajouter aux coûts d’achat et d’installation des appareils.
Pour profiter des subventions, vous devez signer un contrat avec votre représentant commercial ou votre partenaire certifié d’Énergir avant l’installation.
Les conditions et les montants des subventions sont modifiables sans préavis.


2. Les surcoûts d’un projet correspondent à la différence entre le coût estimé d’un projet (le coût d’achat et d’installation d’un système biénergie), et le coût estimé de référence (le coût d’achat et d’installation d’un appareil au gaz naturel).